Stop au gaspi !

Le gaspillage alimentaire concerne tout le monde mais les cantines ont un rôle particulièrement important dans l’éducation et dans la gestion vertueuse. Avec l’aide de tous, pendant deux ans, des actions ont été menées à Morlaix pour réduire le gaspillage. Objectif atteint !

Après un état des lieux de janvier à juillet 2016 (pesées, enquêtes, audit), des mesures innovantes et créatives ou des idées toutes simples ont été mises en œuvre de septembre 2016 à juin 2017 : adaptation de la quantité produite en fonction du retour des restaurants scolaires, adaptation des portions au principe de petite et de grande faim, mise en place en place du système de réservation de repas, pain placé en fin de rampe de self, fruits proposés différemment (tranchés, pressés,...), remplacement des bouteilles d’eau par des carafes, réorganisation du service du lait, utilisation de matériel de service adéquat, sensibilisation du personnel et des élèves, environnement agréable, plateaux et assiettes triés et vidés par les élèves, réemploi des denrées non consommées.

Les pesées finales de mai à juin 2017 ont confirmé l’efficacité de ces mesures : objectif de 30 % atteint et dépassé !

Le gaspillage est de 77g/repas, désormais inférieur de la moyenne nationale qui est de 120g/repas, soit une baisse moyenne du gaspillage de 38 % (jusqu’à 50 % dans une école). La baisse concerne toutes les écoles.

Une réussite qui résulte de l’implication et de la persévérance de tous les acteurs dans le projet : élus, Cuisine Centrale, agents des restaurants scolaires de la ville de Morlaix, équipes pédagogiques.

La suite ?

  • Généralisation de certaines actions : charte, jetons « petite faim grande faim », biberon de vinaigrette, coupe-fruits, service du pain, expositions, eau du robinet, desserve par les élèves,
  • Mise en place de nouvelles actions : travail sur les menus, sensibilisation des enfants au quotidien et recherche de nouvelles idées adaptées à chaque restaurant

Et fixer un nouvel objectif pour cette nouvelle année scolaire : 62g/repas, soit une diminution de 50% du pois initial !

Le gaspillage en chiffres

  • 16 % des aliments préparés terminent à la poubelle (contre 22 % en 2016)
  • Le plat reste la composante la plus gaspillée (près de 30 %)4 % de repas sont commandés pour rien
  • 3 560 plateaux en moins dans les poubelles (1 repas coûte 7,66 €)
  • 13 400 € économisés par année scolaire.

L’argent économisé va être réinvesti dans l’amélioration de la qualité des denrées et dans le renforcement de l'approvisionnement local (80% actuellement)