La maternité de l'Hôpital de Morlaix

Les couleurs et les lignes de la nouvelle maternité donnent le ton de la philosophie du lieu ! De la technicité et de la sécurité mais pas d’uniformité, pas de rigidité, des lignes douces et souples à l’image des professionnels exerçant ici et pouvant s’adapter à chaque situation, à chaque femme et aux nouvelles attentes des futures mamans.

De la sécurité et du confort
La nouvelle maternité, située dans une extension dédiée au Pôle mère-enfant offre des espaces lumineux, confortables et une sécurité accrue aux femmes et aux enfants. Le service est en effet proche de la pédiatrie et de la néonatalogie et le bloc obstétrical, composé des trois salles de naissance, des deux salles de pré-travail, de la salle de réanimation des nouveau-nés, et de la salle de césarienne, communique directement avec la réanimation, le bloc opératoire central ou encore les urgences.
Des moyens techniques nouveaux permettent par ailleurs à la sage-femme de garde de centraliser sur un même poste la surveillance des patientes en travail.
Même si la technique est omniprésente au bloc obstétrical, la relaxation et le confort de la femme ne sont pas mis au second plan. Les 2 salles de pré-travail sont équipées d’une baignoire pour se détendre et de ballons pour faire travailler le bassin et adopter des positions confortables et efficaces avant de passer en salle de naissance…

Dans le respect des choix de parents
« Respecter les attentes des parents, les rendre acteurs de la naissance, et renforcer la parentalité autant de volontés qui se traduisent concrètement au quotidien, jusque dans la salle de naissance. » explique Claudie Lemarchand, sage-femme cadre supérieur.
De plus en plus répandus, les projets de naissance sont des documents de forme libre et qui sont le support des réflexions que les parents ont mené au cours de la grossesse sur la manière dont ils souhaitent vivre la naissance et le séjour à la maternité. A chaque fois que cela est possible (et tout en garantissant la sécurité), le projet de naissance est respecté. Il est toujours lu par l’équipe médicale, discuté en consultation avec le couple, annexé au dossier de la patiente et consulté durant l’accouchement.
L’ensemble des sages femmes et médecins ont été formés aux postures d’accouchement (Bernadette de Gasquet : "Positions d'accouchement et protection du périnée en pré, per et post partum"). C’est ainsi qu’au choix de la maman, et si le déroulement du travail le permet, les naissances se pratiquent maintenant dans différentes postures, sur le côté notamment ou dans la position gynécologique plus classique «à laquelle on revient si un souci survient » précise le docteur Vergos, gynécologue obstétricien.
« En plus du confort qu’apportent ces positions, elles permettent au fœtus de mieux s’engager, de protéger le périnée et de diminuer le recours aux forceps, à l’épisiotomie…tout en permettant de bénéficier de la péridurale. Un anesthésiste présent sur place 24/24 répond aux demandes des 75% des femmes qui choisissent ici d’avoir recours à cette anesthésie. » précise Claudie Lemarchand.

Bonjour Bébé !
Dès sa naissance, l’accueil du bébé se fait par les parents et le temps, hors du temps, de la première rencontre et de la découverte respecté. La lumière est tamisée, l’émotion prend toute sa place. Sauf nécessité médicale, le bébé est laissé en peau à peau avec sa maman pendant les deux heures de surveillance en salle de naissance. Les soins, pesée, mesures ne sont effectués qu’après, dans la salle de naissance, près de la maman. Si une complication survient, le nouveau-né est alors dirigé vers une salle de soins équipée de tout le matériel de réanimation.
En cas de césarienne, le père peut être présent et c’est lui qui prendra, s’il le souhaite, peau à peau, son bébé contre lui pendant deux heures.

Un projet de service impliquant chaque professionnel
Déjà en germe depuis plusieurs années, la réflexion autour d’un projet de service plus ouvert sur un plan de formation de l’ensemble du personnel, sur les attentes des femmes, sur une démarche allant vers une moindre médicalisation et sur le développement de la parentalité porte ses premiers fruits depuis quelques mois.
Formation aux positions d’accouchement et au soutien à l’allaitement pour l’ensemble du personnel, formation de pointe de certains professionnels, la démarche permet à chaque interlocuteur de la femme enceinte de partager des techniques et une vision de la naissance communes à tout le service, et ce, pendant tout le suivi de la grossesse comme au moment de la naissance ou encore, pendant le séjour à la maternité.

Un accompagnement global de la femme, tout au long de la grossesse
Trois sages-femmes effectuent le suivi pré et post natal des grossesses. 3 gynécologues obstétriciens (auquel s’ajoute un quatrième pour les gardes) assurent certaines visites mensuelles et les échographies obligatoires. Depuis fin 2007, une sage-femme échographiste est en mesure de réaliser les échographies permettant d’offrir à un plus grand nombre de femmes la possibilité d’un suivi à Morlaix. Deux formes de préparation à l’accouchement sont proposées : la préparation classique (psychoprophylaxie obstétricale (PPO)) et la sophrologie.
L’entretien du 4e mois au cours duquel le versant psychologique de la grossesse ainsi que toutes les questions que se posent les futures mamans sont abordés est véritablement le premier cours de préparation à l’accouchement.
Et pour qu’aucune question des parents ne reste en suspens, un cours spécifique réservé exclusivement aux futurs papas est également organisé une fois par mois !

Un soutien fort à l'allaitement maternel
Se préparer à accueillir un enfant c’est aussi se poser la question de l’allaitement. Une puéricultrice consultante en lactation (I.B.C.L.C : International Board of Certified Lactation Consultant) reçoit et conseille les femmes dans leur projet. Ce profil peu répandu permet à la maternité de proposer des consultations en lactation deux jours par semaine, un accueil téléphonique et des réunions d’information sur l’allaitement. Elle assure la formation permanente de l’ensemble du personnel et dans le cadre de ses missions quotidiennes de puéricultrice, encourage et entoure les jeunes mamans à bien démarrer et poursuivre l’allaitement de leur enfant.
Plus encore que le soutien à l’allaitement, c’est véritablement sa promotion qui se traduit par l’engagement dans la démarche de labellisation « Hôpital Ami des Bébés » de la maternité de Morlaix. « Le Label n’est pas un règlement ou un protocole de plus, c’est seulement une « dynamique de réflexion » dans laquelle nous nous engageons » précise Claudie Lemarchand.
Programme soutenu par l’OMS et l’UNESCO, c’est un engagement fort que les services de maternité candidats doivent traduire dans leur pratique quotidienne pour respecter les 10 conditions définies dans la charte. A l’heure actuelle, seules 5 maternités en France ont reçu ce label.

Perspectives...
L’établissement souhaite renforcer le potentiel médical en recrutant deux praticiens supplémentaires. L’un à court terme (d’ici fin 2008) et l’autre à moyen terme.
Moment de plaisir mais aussi de techniques pour développer le lien parent-enfants et l’éveil du tout petit en contribuant à son bien-être, le massage des bébés fera bientôt l’objet d’un atelier proposé à tous les parents durant le séjour. La préparation en piscine est étudiée et sera bientôt proposée.
L’acuponcture obstétricale est également un sujet à l’étude…

Et un dernier regard sur l'ancienne maternité
Et que devient l’ancienne maternité ?… Le premier étage, la maternité, accueillera fin 2009 la pharmacie… Le rez-de-chaussée, quant à lui, abritera le nouveau laboratoire. Les consultations en gynécologie et obstétrique auront lieu dans un premier temps dans des locaux temporaires et seront ensuite installées dans le bâtiment central, dans les locaux du laboratoire actuel, au même niveau que la maternité. Les murs qui ont vu naître tant d’enfants ne seront donc pas détruits et les femmes qui ont vécu là de belles heures continueront longtemps à éprouver ce petit pincement nostalgique au cœur.

La charte « Hôpital ami des bébés »

Les 10 conditions :

  • Adopter une politique d'allaitement maternel formulée par écrit et systématiquement portée à la connaissance de tous les personnels soignants.
  • Donner à tous les personnels soignants les compétences nécessaires pour mettre en œuvre cette politique.
  • Informer toutes les femmes enceintes des avantages de l'allaitement au sein et de sa pratique.
  • Aider les mères à commencer d'allaiter leur enfant dans la demi-heure suivant la naissance.
  • Indiquer aux mères comment pratiquer l'allaitement au sein et comment entretenir la lactation même si elles se trouvent séparées de leur nourrisson.
  • Ne donner aux nouveau-nés aucun aliment ni aucune boisson autre que le lait maternel, sauf indication médicale.
  • Laisser l'enfant avec sa mère 24 heures par jour.
  • Encourager l'allaitement au sein à la demande de l'enfant.
  • Ne donner aux enfants nourris au sein aucune tétine artificielle ou sucette.
  • Encourager la constitution d'associations de soutien à l'allaitement maternel et leur adresser les mères dès leur sortie de l'hôpital ou de la clinique.

> Article paru dans le Morlaix Mag de mars-avril 2009

Renseignements :
Maternité
02 98 62 61 60