Expérimentation de réduction de l'éclairage public

La Ville de Morlaix met en place une expérimentation de réduction de l’éclairage public dans les quartiers. Cette démarche s’inscrit dans le triple objectif de réduction de la consommation d’énergie, de réduction d’émission de carbone et de préservation de la santé, la biodiversité et du ciel nocturne.
Ce dispositif sera évalué à l’automne avec les habitants lors des « paroles de quartier ».

Les objectifs en quelques chiffres

Réduction de la consommation d’énergie

Un objectif de réduction global de la consommation de 719 491 KWH (représentant un gain moyen estimé, sur les valeurs 2021, de 143 663 € sur un coût global annuel de 257 558€ soit 55,7% d’économie.

Réduction des émissions de carbone

La réduction globale attendue de 719 491 kwh aboutit à une réduction de l’émission de CO2 de plus de 60 tonnes

Préservation de la santé, de la biodiversité et de la trame noire

Il est désormais démontré que la pollution lumineuse perturbe les rythmes biologiques des êtres vivants. Insectes, amphibiens, oiseaux, mammifères, plantes qu’ils soient aquatiques ou aériens, ils souffrent tous de l’éclairage artificiel.
La Ville, en réduisant la durée d’éclairage, permet de redonner sa place aux animaux nocturnes comme aux écosystèmes qui ont besoin de l’alternance jour/nuit pour rester à l’équilibre.
La réduction de l’éclairage permet également de redonner à chacun la possibilité de profiter du ciel nocturne, des étoiles et du ballet des planètes tout au long de l’année.

Enfin, en permettant un meilleur respect des rythmes circadiens la mesure favorise un sommeil de qualité pour les Morlaisiens.

L’éclairage public et la question de l’insécurité : un sentiment que les chiffres démentent

L’éclairage public est souvent considéré comme un élément fort de sécurité. Nombreux sont les projets de réduction qui se heurtent à des résistances fondées sur la crainte de générer plus d’insécurité ou un sentiment de déclassement, qu’il convient de prendre en compte.
Les données de la gendarmerie et des compagnies d’assurance sur les liens entre sécurité et éclairage public sont pourtant très parlantes :

  • 80% des cambriolages ont lieu le jour
  • 55% des cambriolages sont commis entre 14 et 17h
  • 99% des délits et méfaits nocturnes ont lieu dans des rues parfaitement éclairées

Une étroite surveillance des phénomènes par l’action coordonnée de la police municipal et nationale

La police municipale, dans le cadre de son protocole avec la police nationale, suivra précisément l’évolution des faits délictuels. La moindre alerte sera immédiatement traitée et l’évolution de la délinquance avec l’éclairage public sera immédiatement traité.

Clause de revoyure en septembre, dans les quartiers, au contact des habitants

La Ville donne rendez-vous à chacun au plus près des quartiers en septembre dans l’opération « Paroles de quartiers » pour faire un point d’étape de l’expérimentation. Les élus seront à disposition dans chaque quartier.

D’ores et déjà, un mail pour faire remonter les questions

La Ville met en place une adresse mail pour recueillir les questions éventuelles sur le dispositif : experimentation.eclairage@villedemorlaix.org